Jan 31

Vers la transition énergétique avec GRDF

Le promoteur marseillais Sifer a officialisé avec GRDF la création d’un label mis énergétique, mis en oeuvre pour la première fois en France à Marseille. Le point avec Eric Lasery, président du group Sifer.

Smart Avenir Energies

C’est au sein du programme immobilier Osmoz, en construction à Saint-Loup, que le partenariat signé entre le promoteur immobilier marseillais Sifer et GRDF est effectif. Le label de mix énergétique, baptisé Smart Avenir Energies, vise notamment à l’utilisation du gaz ou du biogaz pour le chauffage et l’eau chaude  et l’utilisation de l’électricité pour les usages dits captifs, comme l’éclairage ou l’électroménager.

Smart Avenir Energies est un pas vers la transition énergétique. Cette démarche a une vertu citoyenne car les habitants d’Osmoz, membres du réseau Ecowatt pourront être appelés à modérer leur consommation entre 18h et 20h les jours de pic de demande.

La tranformation de tout un quartier

« Osmoz entre dans le plan d’aménagement d’ensemble dit PAE de Saint-Loup qui vise à reconfigurer l’entrée du quartier et l’une des entrées de la cité phocéenne. Ce programme immobilier se trouve sur le site des anciens terrains des Moteurs Baudouin, tout près du nouveau Castorama de Saint-Loup. », confie Eric Lasery. 352 logements et 4 000 mètres carrés de surfaces commerciales seront à terme disponibles dans ce projet, dont les travaux ont début voici maintenant plus d’un an. Ils représentent un investissement de près de 50 millions d’euros, dont 26 millions consacrés aux travaux.

Eric Lasery précise que la fin des travaux est prévue pour début 2019. Il rappelle que GRDF souhaitait être présent sur ce dossier. Depuis 4 ans déjà, Sifer et GRDF travaillent à la réalisation du projet Osmoz. Il fut nécessaire de monter ce dossier en amont afin que tout soit pris en compte par l’architecte. Au sein d’Osmoz, le chauffage se fait notamment pas air pulsé, ce qui a l’avantage de supprimer les radiateurs et donc de dégager de l’espace dans les logements.

Mix énergétique synonyme d’économies

Par ailleurs, le mix gaz/électricité permettra aux acquéreurs d’économiser environ 25% sur leur consommation en électricité. Il s’agit d’obtenir des réductions de factures d’environ 350 euros par an. A l’échelle de la résidence, l’économie sera de 100 000 euros.

Eric Lasery indique que cette économie de 1,7 M kWh représente l’équivalent de la consommation de 1 200 véhicules électriques pendant un an.

Jan 25

Une implantation dans un quartier d’avenir

Saint-Loup, un vieux quartier en mutation

À cinq kilomètres du Vieux-Port, Saint-Loup est longtemps resté un quartier ouvrier tranquille, dont certains se souviennent grâce à Marcel Pagnol, qui y vécut enfant. « Saint-Loup a su conserver son âme et son charme villageois, avec ses commerces, son église, sa petite place… où il fait bon vivre. » , décrit Lionel Royer-Perreaut Maire des 9ème et 10ème arrondissement de Marseille.

A l’entrée de ce petit village, les anciens sites industriels se muent peu à peu en logements, bureaux, résidence pour personnes âgées, commerces et la voirie évolue: de nouvelles routes, une passerelle qui enjambe l’Huveaune.

En décembre 2016, le conseil de la métropole a voté l’extension du métro jusqu’à Saint-Loup. Bientôt des arbres, et c’est une complète métamorphose qui s’amorce !

Une extension de Marseille

Devenu une extension naturelle du centre-ville Au fil de son expansion urbaine, Marseille a englobé le village de Saint-Loup, qui de fait se retrouve dans une position plutôt centrale, exploitable grâce à ses connexions routières : à l’A50 et à la L2, ainsi que, prochainement, au boulevard urbain sud (BUS), dont les travaux commenceront lors du deuxième semestre 2017.

« Quand, en 2008, l’enseigne Castorama envisage de construire un grand magasin sur la friche industrielle de Saint-Loup, l’atelier Amadeo (devenu entre temps Tangram) réfléchit à cette opportunité de disposer d’un site en ville, » raconte Eric Lasery.

Plutôt que de déposer une “boîte à chaussures” au milieu d’un parking, paysage périphérique par excellence depuis les années 80, pourquoi ne pas y construire de la ville… Saint-Loup, c’est l’extension naturelle du centre-ville.

Un quartier d’avenir

L’ensemble des projets en cours redessine Saint-Loup, l’intégrant peu à peu au centre-ville. « Cette vision est encore un peu d’avant-garde mais cela va se résorber peu à peu, admet Eric Lasery. Si l’échangeur Florian était requalifié en boulevard, Saint-Loup deviendrait l’entrée du centre-ville.

La voie souterraine pour le BUS libèrera de l’espace en surface pour réaménager très qualitativement la place de l’Octroi. Au delà, c’est toute la vallée de l’Huveaune qui se transforme. À moyen terme, il sera possible d’aller de Saint-Loup jusqu’à la mer en se promenant le long de l’Huveaune. C’est un quartier d’avenir !

Jan 25

Osmoz: un programme labellisé Smart Avenir énergies

Premier programme français à adopter le concept Smart Avenir énergies de GRDF, Osmoz s’inscrit dans la longue tradition d’opérations innovantes de Sifer.

Osmoz est le premier programme immobilier de France à se doter du mix énergétique de Smart Avenir énergies (GRDF). Lorsqu’il s’agit d’appliquer des solutions innovantes et durables à ses opérations, Sifer est à l’avant-garde.

Déjà, en 2014, le promoteur décrochait la Pyramide d’Argent de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) Provence, dans la catégorie développement durable, pour son programme Domaine Saint-Julien, dans le 12e arrondissement de Marseille. Selon Eric Lasery d’autres opérations innovantes sont déjà en cours de montage.

Un mix-énergétique économique, évolutif et durable

Pour expliquer le concept de Smart Avenir énergies, Eric Lasery rappelle que deux écoles s’affrontent sur le terrain de la transition énergétique. La première prône technologie et investissements, tandis que la seconde plaide pour la sobriété énergétique : « Optimiser nos ressources plus que les machines, éduquer les populations aux comportements citoyens ».

Avec Smart Avenir énergies, GRDF propose de concilier les deux visions, en optant pour un mix-énergétique, gaz ou biogaz domestiques, et électricité. L’électricité est consacrée aux usages captifs (éclairage, électroménager, multimédia…) tandis que le gaz et le biogaz sont employés pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Grâce au seul écart de coût entre gaz et électricité, Eric Lasery prévoit une économie de 25 % sur la facture énergétique des habitants d’Osmoz grâce au concept de Smart Avenir énergies.

Le contrôle de la consommation sera d’autant plus simple que les chaudières contemporaines peuvent toutes être contrôlées à distance depuis un smartphone ou une tablette. En outre, en s’installant à Osmoz, chaque habitant devient membre du réseau EcoWatt. Ce réseau éco-citoyen incite à adopter les éco-gestes grâce à l’envoi de messages de sensibilisation lors des pics de consommation énergétiques. De consommateur, l’habitant d’Osmoz devient consomm’acteur.

Genèse d’une opération innovante

« Cet engagement s’inscrit dans la politique globale de l’entreprise en faveur du développement durable »
explique Eric Lasery, président de Sifer. Commercialement parlant, adhérer à ce projet représente un avantage concurrentiel, puisqu’il s’agit de se démarquer des autres programmes en proposant aux acquéreurs une solution nouvelle, permettant une diminution de la facture énergétique.

Sifer a donc accepté d’adhérer au concept, de même qu’il a consenti au surcoût financier pour la mise en place des installations Smart avenir, en raison du bénéfice procuré sur les économies d’énergie pour les acquéreurs.

En osmose avec son environnement

Qualité environnementale et maîtrise des coûts d’usage sont au cœur des préoccupations des concepteurs d’Osmoz.

Parmi les actions menées en ce sens, avant même que les grues ne prennent place sur le chantier, la qualité des sols. Eric Lasery précise, « L’opération est implantée sur une ancienne friche industrielle. Nous avons donc apporté une attention particulière à la dépollution des terres ».

Sur un sol aujourd’hui parfaitement sain, pousseront bientôt des brassées d’essences végétales, dans un îlot paysager autour duquel la résidence prendra place. Aux abords, cheminements piétons et accès aménagés, favoriseront les modes de déplacement doux. Quant aux logements, tous répondront aux normes RT2012. Grâce aux installations de Smart Avenir énergies, chaque appartement sera doté d’une chaudière à gaz à condensation, pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire. La production de chaleur par air pulsé mariera confort d’usage et gain d’espace, grâce à l’absence de convecteurs.

Sifer réinvente le 10e arrondissement de Marseille

Depuis près d’un quart de siècle, le promoteur immobilier Sifer, autonome et indépendant, s’attelle à bâtir des logements d’exception, en France et dans la région Provence Alpes Côte-d’Azur.

D’exception, car Sifer s’emploie, pour chacune de ses opérations, à apporter une griffe architecturale unique.

D’exception encore, par le soin apporté à l’innovation et au développement durable. Ces résidences accompagnent le développement de la ville, plutôt que de s’y imposer.

Le programme Osmoz

Le nouveau programme marseillais de Sifer, Osmoz, s’inscrit en tous points dans cette démarche. Pour sa conception, le promoteur s’est adjoint les compétences du prestigieux cabinet d’architecture Tangram (Vieux Port de Marseille, Hôtel Dieu, Château La Coste…).

En outre, Sifer crée un partenariat avec GRDF, permettant à Osmoz de devenir le premier programme immobilier labellisé Smart Avenir énergies. Il contribue ainsi à l’ambitieux développement urbanistique du quartier de Saint-Loup, dans le 10e arrondissement de Marseille.

Interview – Eric Lasery

15 hectares de friche industrielle à réhabiliter

Les mairies centrale et locale y voient une opportunité aussi. De Pont-de-Vivaux à l’échangeur Florian qui n’existait pas encore, un PAE (projet d’aménagement d’ensemble) est décidé pour réhabiliter les 15 hectares de friche industrielle de SaintLoup. 20 000 m2 de commerces, 1 200 logements et 2 000 m2 de bureaux vont sortir de terre : « Cette reconversion à l’entrée du noyau villageois va métamorphoser tout le quartier, en le tirant vers le haut. », expose Eric Lasery.

SIFER accompagne les changements de Saint-Loup

C’est dans ce contexte que le projet Osmoz a vu le jour. « Ce beau programme n’est pas conçu comme un simple lieu de résidence, mais comme un véritable lieu de vie, avec l’implantation de commerces en pied d’immeuble et une petite place, au centre des deux îlots, qui accueillera des brasseries et des restaurants. Osmoz a pour vocation de revitaliser tout le secteur. », explique Eric Lasery.

Osmoz redonne du sens au territoire et répond aux besoins en logements. Il contribue ainsi à la requalification du tissu urbain et doit son succès au parti-pris architectural réussi qui le singularise, ainsi qu’à son implantation.